ابو الوليد سليمان ابن خلف الباجي

 

Il s'agit de l'Imâm Abul Walîd Sulaymân Ibn Khalaf Ibn Sa'dun Ibn Ayyûb Al Bâjî At Tujîbî Al Ash'arî Al Mâlikî, connu sous le nom de Abul Walîd Al Bâjî.

Il naquit dans la ville de Bâjah, près de Séville, en 403 de l'Hégire. Il étudia auprès des plus grands savants d'Al Andalus de son époque, comme par exemple l'Imâm Muhammad Ibn Ismâ'îl, l'Imâm Abû Muhammad Al Makkî, ou encore le Hâfiz Yûsuf Ibn 'Abd Il Barr (rahimahumu Llâh). En parallèle, il travaillait dans le domaine des orfèvres et comme gardien afin de subvenir à ses besoins quotidiens.

Il fit également le pélerinage à quatre reprises et profita de sa présence dans la terre sainte du Hijâz afin d'accroître sa science auprès du célèbre Imâm Abû Dharr Al Harawî, l'un des élèves du Hâfiz 'Umar Ad Dâraqutnî, durant une période de trois années. Puis il partit ensuite pour Baghdad (Irak), et appris - entre autres - de l'Imâm Abû Is-hâq Ash Shayrâzî et de l'Imâm Al Khatîb Al Baghdâdî. Il partit également dans la ville de Mossoul (Irak) où il apprit du Shaykh Ul Islâm Abû Bakr Ibn Al Bâqillânî et l'Imâm Abû Ja'far As Samnanî (rahimahumu Llâh).

C'est à travers toutes ces rencontres et cet apprentissage dans les grands centres scientifiques islamiques qu'il devint un grand spécialiste du Qur°ân, du hadîth, de la théologie via l'école ash'arite, de la jurisprudence et ses fondements via l'école malikite, de la poésie, de la logique et de la langue arabe. Il est d'ailleurs l'une des figures emblématiques de l'Islâm Sunnite d'Al Andalus et fut célèbre pour avoir gagné avec brio ses débats contre l'Imâm Ibn Hazm (rahimahu Llâh), ce qui conduira plus tard à la disparition totale de l'école zâhirite.

 

A ce titre, l'Imâm Ibn Hazm (rahimahu Llâh) a dit : « Si les Mâlikites ne possédaient que 'Abd Ul Wahhâb [Al Baghdâdî] et Al Bâjî, cela leur serait suffisant. » [1]


Il fut l'auteur de nombreux ouvrages, dont une longue exégèse du recueil de ahâdîth authentique Al Muwattâ° de l'Imâm Mâlik intitulée Al Istifâ' et un abrégé intitulé Al Muntaqâ. Il écrivit également Ihkam Ul Fusûl wal Ahkam Il Usûl, Sunan Ul Minhâj, Tartîb Ul Hajj, Sunan Us Sâlihîn, Tahqîq Ul Madh-hab, ou encore At Tasdîd ilâ Ma'rifat It Tawhîd.

 

Il laissa également un grand nombre de disciples, parmi lesquels se trouvent son fils Ahmad, ainsi que les Imâms Abû 'Abdi Llâh Al Humaydî, Abû Bakr At Turtushî, les deux Muhaddithîn Abû 'Alî Al Jayyânî et Abul Qâsim Al Ma'âfirî ainsi que le Qâdî Abû 'Abdi Llâh Ibn Bashîr (rahimahumu Llâh).

 

Et Al Qâdî Abû 'Alî Ibn Sakra (rahimahu Llâh) a dit à propos de l'Imâm Abul Walîd Al Bâjî : « Je n'ai jamais vu quelqu'un comme lui, ni rien s'approchant de son apparence, ni de sa prestance, ni de la valeur de ses assemblées. Il est l'un des Imâms des musulmans. » [2]


Il mourut en 474 de l'Hégire à Almeria (Al Marriyyah) ou il y est enterré.

 

Notes :

 

[1] Ad Dibâj de l'Imâm Abul Wafâ° Ibn Farhûn Al Qurtubî.

 

[2] Siyar A'lâm Un Nubalâ° du Hâfiz Adh Dhahabî.

Par Islam-Sunnite - Publié dans : Biographies de savants
Mercredi 22 juin 3 22 /06 /Juin 18:27
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés